Accueil

VERS 1ère Page  de FAUVISME

ACCUEIL KERDONIS


VOYAGES


PEINTRES


ECRIVAINS


CURIOSITES


HISTOIRE


Suivant (droite)

Nous allons découvrir le FAUVISME à partir des œuvres de 8 peintres

Matisse, Marquet, Derain, Vlaminck, Van Dongen, Dufy, Friesz, Braque

Le Fauvisme fut un mouvement artistique bref de 1905 à 1907

Nous allons étudier leurs œuvres selon 4 périodes :

Avant 1905

1905

1906

1907

Vous pouvez accéder aux oeuvres d’un peintre

en cliquant sur son portrait

Après ces 8 portraits

cette page vous présente une introduction au Fauvisme

1MATISSE 1MARQUET 1VLAMINCK 1DERAIN 1VANDONGEN 1DUFY 1FRIESZ 1BRAQUE

VLAMINCK

MATISSE

MARQUET

VAN DONGEN

FRIESZ

BRAQUE

DERAIN

DUFY

INTRODUCTION  AU  FAUVISME


Le fauvisme désigne un ensemble d'oeuvres produites en France par un groupe de peintres qui veulent renouveler l'art de peindre

Cette nouvelle peinture se caractérise par l'éclat des couleurs et une nouvelle réflexion sur l'espace

Le système n'existe pas avant la fin de 1904 et 1907 en voit le terme

Notre plan :

- Les sources du fauvisme

- le fauvisme avant 1905

- le fauvisme en 1905

- le fauvisme en 1906

- le fauvisme en 1907

Nous retiendrons huit peintres dont nous présenterons brièvement la biographie et les oeuvres pour chacune des quatre périodes qui ont marqué le fauvisme

Matisse, Marquet, Derain, Vlaminck, Van Dongen, Dufy, Friesz et Braque

Le mot "fauve" a été lancé par le critique Louis Vauxcelles lors du Salon d'octobre 1905. Une statue d'Albert Marque était présentée dans la salle où étaient exposées les toiles de Matisse et de ses amis. Choqué par les couleurs provocantes il s'écria "Mais c'est Donatello parmi les fauves"

La critique condamne les excès de la palette car l'époque privilégie le dessin et la composition

La couleur disait Ingres est "la partie animale de l'art"

Le journal "L'Illustration" tourne en dérision les peintres qui ne respectent pas le dessin et la composition

Ingres disait "le dessin est la probité de l'art"


Le fauvisme ne résulte pas d'une doctrine préalablement définie car toute doctrine arrêtée à l'avance conduit à l'académisme

On ne peut parler d'école mais un groupe existe à l'intérieur duquel se créent des liens d'un artiste à l'autre, liens qui se renforcent à l'occasion d'un voyage

Matisse n'est pas le chef du groupe mais il un aîné très écouté

Le thème le plus important des fauves est le paysage, loin devant la nature morte et le portrait

les fauves refusent le naturalisme : ils ne veulent pas représenter la réalité objective

Ils réinventent la réalité en créant un espace poétique en utilisant des tons purs qui sont également saturés


LES SOURCES DU FAUVISME


1- L'ANARCHISME


Les peintres qui en 1905 ont entre 20 et 30 ans sont nés après la défaite de 1870 dans des milieux familiaux modestes

Ils sont majeurs au moment de l'Affaire Dreyfus qui met en question toutes les idéologies

Dreyfus à l'île du Diable

Dreyfus jugé

On célèbre la République

Grève au Creusot

Exposition Universelle

Expulsion des religieux

Dreyfus réhabilité

Plus généralement il y a un manque de confiance dans le pouvoir, la justice, l'armée et l'Eglise

Derain veut que ses couleurs deviennent des bâtons de dynamite

Ils aiment le rouge, couleur du feu, du sang et de la violence

Vlaminck, fervent partisan de Dreyfus est un anarchiste convaincu

Derain s'indigne que son régiment doive intervenir à Calais contre les grévistes

Mais, en 1907, quand ils auront signé des contrats avec des marchands de tableaux ils seront parfaitement intégrés dans la société bourgeoise


2- GIDE

Il y a correspondance entre les fauves et la pensée de Gide marquée par la défense absolue de l'individu

Gide " Ne t'attache en toi qu'à ce que tu sens qui n'est nullement qu'en toi-même et crée de toi le plus irremplaçable des êtres"


Gide exalte le culte de la vie et réhabilite la sensation "Il ne suffit pas de lire que les sables des plages sont doux; je veux que mes pieds nus le sentent"


3- NIETZSCHE

La traduction de "Ainsi parlait Zarathoustra" est publiée en 1898

L'exaltation de la vie, l'individualisme joyeux de Nietzche sont ressentis comme une réaction contre le pessimisme fin de siècle


Nietzche défend le paganisme contre le christianisme et exalte l'esprit latin aux dépens de l'esprit germanique : cela fait de lui le prophète des paysages méditerranéens qu'affectionnent les fauves


4 -  BERGSON

Les fauves n'ont peut-être pas lu les écrits de Bergson qui a fait pendant l'année 1904-1905 au Collège de France un cours largement commenté

Ils sont réceptifs à la théorie de "L'élan vital" et savent que Bergson considère les artistes comme des visionnaires capables de révéler la vraie réalité cachée derrière les apparences, de "pénétrer derrière la surface" comme dit le philosophe


L'expression fauve est concise, rapide, assez violente et traduit une attitude "vitaliste" qui s'accorde au rythme accéléré de l'existence moderne;

Derain et Vlaminck rêvent de posséder une automobile ou une moto. Pour eux la vitesse n'est pas un obstacle à la perception de la nature


INFLUENCES

Les fauves ont voulu rompre avec les maîtres du passé. On ne peut donc parler de source. Mais ils ont pu trouver chez d'autres des matériaux utilisables


5 - DELACROIX

On peut considérer Delacroix comme le premier peintre pour qui la couleur n'est plus soumise à un dessin préalable

Il abandonne le "coloriage" qui est l'introduction de la couleur postérieurement à la composition dessinée


Delacroix privilégie la forme non finie et c'est avec lui que commence le démantèlement du naturalisme pictural


6 - INGRES

Matisse considère que Ingres est le premier à utiliser les couleurs franches

C'est par l'intermédiaire d'Ingres que Matisse découvre les possibilités lyriques de l'arabesque

"Le bonheur de vivre de Matisse" reprend la composition de "L'âge d'or" de Ingres



7 - L'IMPRESSIONNISME


Les fauves contestent la vision naturaliste et instantanéiste du monde sensible des impressionnistes. Mais les fauves reconnaissent que l'impressionnisme fut aussi un mouvement en opposition violente avec son temps

Comme les impressionnistes les fauves refusent l'anthropomorphisme au profit du paysagisme

Les fauves aussi sont indifférents à la composition et à la forme finie

De MANET, les fauves retiennent:

- l'art de simplifier et d'affronter de larges surfaces de couleurs contrastées

- la façon de cerner les contours et de poser la couleur par touches franches construisant la forme

Chez MONET ils apprécient une utilisation de la couleur qui propose une interprétation subjective du motif



8 - LE DIVISIONNISME

Les fauves estiment utilisables certains matériaux du divisionnisme

- le rejet des couleurs exactement descriptives. La couleur devient indépendante de l'objet

- l'emploi systématique des tons purs

- les possibilités d'exaltation des tons par leur morcellement et par l'utilisation du blanc de la toile


Ils appréciaient la manière de peindre de Signac permettant une simplification décorative plus franche

Signac accueille dans sa propriété de Saint Tropez, Matisse durant l'été 1904 et Marquet en 1905


9 - VAN GOGH

Pour Van Gogh le tableau ne saurait se définir comme une imitation de la réalité; il doit être une création de l'artiste qui s'exprime par lui

Le peintre fait intervenir l'imagination qui s'exerce à la fois dans le dessin et dans la couleur soumis à des déformations arbitraires


Van Gogh est le premier à donner au langage de la couleur des accents aussi intenses qui naissent de chaudes harmonies ou d'audacieuses discordances

Van Gogh a compris qu'un ton pur signifie une certaine notion de proximité (le jaune) ou d'éloignement (le bleu)

Les fauves utilisent au maximum cette possibilité d'exprimer la distance par le seul emploi de la couleur qui remplace le clair-obscur

10 - CEZANNE

Vers 1900 l'art de Cézanne est encore très mal connu

Les fauves voient en Cézanne un artiste qui, comme eux, rejette la vision naturaliste, analytique et instantanéiste des impressionnistes


Pour Cézanne, la réalité n'est qu'un prétexte : pour lui, la réalité c'est le fait pictural, c'est le tableau

C'est au moyen de la couleur que Cézanne représente la lumière

Cézanne sature ses tons

Cézanne fonde son art sur l'imaginaire même s'il n'entend pas se passer de l'incitation du concret

On reproche souvent à Cézanne le caractère d'étude de ses oeuvres : les fauves y perçoivent une source légitime de simplification et de synthèse

Comme Cézanne les fauves veulent exprimer la vérité profonde de l'univers sensible, l'essence de l'objet plutôt que l'agrément de la forme finie




11 - GAUGUIN

L'enseignement de Gauguin va dans le sens d'un art antinaturaliste, d'un art d'imagination, dans lequel la couleur employée arbitrairement porte l'émotion de l'artiste

Le Salon d'Automne 1906 consacre une grande rétrospective à Gauguin


Les fauves reconnaissent en Gauguin un artiste qui a adopté un style permettant des combinaisons chromatiques plus libres, mieux adaptées à la subjectivité de l'artiste

C'est en consultant Gauguin que les fauves, fin 1905, décident d'adopter la technique des aplats cernés qui remplace celle de la division des tons à laquelle Matisse reproche de conduire à des "surfaces sautillantes"

VERS 1ère Page  de FAUVISME

ACCUEIL KERDONIS


VOYAGES


PEINTRES


ECRIVAINS


CURIOSITES


HISTOIRE


Suivant (droite)

VLAMINCK

MATISSE

MARQUET

DERAIN

FRIESZ

BRAQUE

DUFY

VAN DONGEN