Accueil

ACCUEIL


VOYAGES


PEINTRES


ECRIVAINS


CURIOSITES


HISTOIRE


Suivant (droite)

ROME  ANTIQUE  1/2

LE  FORUM

LE FORUM

reconstitué

Vu du Capitole vers le Colisée

A droite Temple de Saturne et Basilique Julia

Au centre la Tribune aux harangues

A gauche l'Arc de Septime Sévère puis la Basilique Emilia


LE FORUM

actuel

Vu du Capitole vers le Colisée

A droite Temple de Saturne et les vestiges de la Basilique Julia

Au centre les restes de la Tribune aux harangues

A gauche l'Arc de Septime Sévère

A droite au premier plan les trois colonnes du Temple de Vespasien


LE FORUM

reconstitué

Vu du Colisée vers le Capitole

De droite à gauche : arc de Septime Sévère, Temples de la Concorde, de Vespasien et de Saturne et Basilique Julia

Au centre statue équestre de Domitien


LE FORUM

actuel

Vu du Colisée vers le Capitole

De droite à gauche : arc de Septime Sévère, Temples de la Concorde (il n'en reste rien), de Vespasien (trois colonnes) et de Saturne et au sol restes de la Basilique Julia


LE FORUM

Centre de la vie civile et économique de Rome à l'époque républicaine, le forum conserva son rôle prééminent à l'époque impériale

A la chute de l'Empire romain d'Occident sa décadence commença, renforcée par le tremblement de terre de l'an 851

Le coup décisif fut porté par la furie dévastatrice des Normands qui en 1084, bien que venus à Rome pour aider le Pape Grégoire VII, mirent la ville à feu et à sang

Le Forum est traversé par la Via Sacra ou Voie Sacrée qui conduisait à la colline du Capitole

Elle formait l'itinéraire des cortèges des généraux victorieux, chargés de butin et suivis par des foules de prisonniers

L'Arc de triomphe de Titus fut érigé par le Sénat après sa mort en souvenir de la conquête de Jérusalem en 70 ap JC

Au centre de la place on éleva en 91 ap JC une statue équestre en l'honneur de Domitien pour commémorer sa victoire sur les germains

Derrière cette statue une colonne isolée fut érigée en 608 ap JC en l'honneur de l'empereur byzantin Phokas qui avait donné le Panthéon au Pape Boniface IV

Au début du VII siècle la vie du Forum ne continuait qu'auprès des monuments que les chrétiens avaient transformés en églises

Un siècle plus tard l'abandon était presque total


LES  FORUM  IMPERIAUX

LE FORUM DE JULES CESAR  reconstitué  et  actuellement


Le Forum de Jules César, consacré le 26 septembre 46 av JC et achevé par Auguste, fut le premier des forums impériaux.

Il fallut exproprier de nombreuses maisons d'habitation et procéder à de grands travaux de déblai et au terrassement d'une longue entaille du Capitole

Il fut érigé grâce au butin rapporté de ses guerres des Gaules. L'achat du terrain coûta cent millions de sesterces

Formé d'une place rectangulaire entourée de portiques sur les quatre côtés, il abritait le Temple de Vénus genitrix

César dédia le temple à Vénus, accomplissant ainsi le voeu fait à la déesse à la veille de la bataille de Pharsale contre son rival Pompée.

La famille Julienne à laquelle appartenait Jules César faisait remonter ses origines à Iulus, plus connus sous le nom d'Ascanius, fils du héros troyen Enée, que la mythologie homérique fait descendre du mortel Anchise et de la déesse Vénus.

Enée après avoir quitté l'Orient après la ruine de Troie aborda au Latium où il épousa Lavinia, fille du roi du Latium, Latinus.

De nombreuses oeuvres d'art furent placées dans le temple notamment une statue de Vénus genitrix, sculptée par Arcesilaus

La déesse portait un amour sur l'épaule et un enfant dans ses bras

Le forum de Jules César, malgré sa simplicité, dépasse les dimensions étroites de l'époque républicaine, soulignant le passage à l'époque impériale.


LE FORUM D'AUGUSTE  reonstitué  et  actuellement


Après l'assassinat de César, les principaux conjurés, Brutus et Cassius, se rendirent en Orient pour prendre possession des provinces de Syrie et de Macédoine.

En 42 av JC leurs armées se heurtèrent, à Philippes, à celles d'Octave et de Marc Antoine.

De même que César avait fait un voeu au matin de Pharsale, Octave Auguste en fit un à Philippes, promettant de bâtir un nouveau forum et d'y dédier un temple à Mars, dieu de la guerre

Le temple de Mars Ultor, c'est à dire le Vengeur, fut inauguré en l'an 2 av JC, le 1er août, mois qui était consacré au dieu Mars.

Construit en marbre de Carrare, le temple comptait huit colonnes sur la façade et huit sur chaque côté

Dans la "cella" du temple on gardait l'épée de César

Le Forum était destiné à l'exaltation de l'empereur et de son rôle de restaurateur des traditions et de continuateur des évènements historiques de Rome

Les trois colonnes corinthiennes de 15 mètres de haut constituent un remarquable témoignage

Auguste fut le premier empereur (30 av JC - 14 ap JC) et c'est sous son règne que naquit Jésus-Christ










LES  FORUM  ET  LES  MARCHES  DE  TRAJAN

ET  LA  COLONNE

LE FORUM DE TRAJAN ET LES MARCHES

Reconstitué et actuellement


L'empereur Trajan est né en Espagne en 53 ap JC.

La grande oeuvre de son règne fut la conquête de la Dacie. Après la célébration de son triomphe (105 ap JC), voulant perpétuer le souvenir de sa victoire, l'empereur décida de bâtir un forum qui par sa grandeur et sa richesse devait surpasser tous les autres forums.

Il en chargea le grand architecte Apollodore de Damas.

Il fallut transporter 61 millions de mètres cubes de terre et de roche pour trouver l'espace nécessaire à sa construction.

Sur la partie de la colline creusée pour édifier le forum se trouve un vaste complexe communément appelé les Marchés de Trajan

Ces marchés sont constitués de deux groupes d'édifices : un groupe inférieur en forme d'hémicycle à trois étages bien conservés, et un groupe supérieur contenant une salle voûtée en forme de basilique



LA  COLONNE  DE  TRAJAN


Le monument dédié à la guerre des Daces, la Colonne Trajanne, a conservé toute sa majesté et sa splendeur.

Dans la base furent déposés les cendres de l'empereur dont la statue couronnait la colonne

La colonne est composée de 19 blocs de marbre et un escalier en colimaçon conduit au sommet

Le bas-relief hélicoïdal qui l'entoure fournit de précieux renseignements sur les armes, les arts et les moeurs des Romains et des Daces


LE  COLISEE

Vue du Colisée avec l'immense voile qui le recouvrait en cas de pluie


Le Colisée reconstitué et tel qu’il est actuellement


Le Colisée avec le Colosse de Neron

Le Colisée reconstitué avec l'Arc de Constantin et le Temple de Vénus et de Rome


Le Colisée


Cet immense amphitéâtre fut commencé par Vespasien en 72 av JC et terminé en 80 par son fils Titus

Les prisonniers juifs furent employés à sa construction

Son nom véritable est amphithéâtre Flavien mais on l'appelle Colisée car il était tout prêt du Colosse de Néron

Le Colisée correspondait à un gigantesque stade de notre époque mais les spectacles préférés des romains étaient les jeux du cirque (ludi circenses), qui furent inventés vers la fin de la République dans le but d'exciter l'esprit guerrier

Les gladiateurs étaient entrâinés au combat en sachant que le vaincu serait tué par le vainqueur

Les bêtes féroces accroissaient l'horreur du spectacle

Neufs mille bêtes sauvages furent tuées au cours des cent jours de fête qui furent donnés pour l'inauguration de l'amphithéâtre

L'arène pouvait être rapidement remplie d'eau pour le déroulement de batailles navales

En 538, Télémaque, un moine venu d'Orient descendit dans l'arène et tenta de s'interposer entre les gladiateurs. Il fut couvert d'insultes et lapidé. Mais depuis ce jour les spectacles avec mort d'hommes cessèrent pour toujours.

Le Colisée possède une forme éliptique. Son plus grand diamètre mesure 187 m et son plus petit 155. La hauteur de l'anneau extérieur atteint presque 50 m.

L'ensemble était destiné à accueillir 80.000 spectateurs.

L'extérieur était composé de trois séries d'arcades, ornées respectivement de colonnes doriques, ioniques et corinthiennes.

Une élipse de 80 arches tournait autour de la base extérieure. Au centre de l'un des côtés des gradins se trouvait le siège de l'empereur.

Le reste était occupé par les sénateurs, la famille impériale et des personnages de la cour. Venaient ensuite les chevaliers et les tribuns civils et militaires. Un emplacement était reservé pour les personnes mariées, un autre pour les jeunes gens accompagnés de leur tuteur et d'autres pour les familles, les esclaves, les femmes et la plèbe.

En cas de mauvais temps ou pendant la canicule de l'été il était protégé par un immense velarium, manoeuvré par deux équipes de marins détachées de la flotte.

Des tremblements de terre en 442 et 508 provoquèrent de graves dommages au Colisée.

En 523 Théodoric, le chef du royaume romano-barbare des Goths autorisa la représentation de chasses au bêtes fauves.

Ensuite le Colisée fut laissé à l'abandon et devint un cimetière, une forteresse et après le tremblement de terre de 1349 une carrière de pierres.

Le marbre qui le revêtait presque entièrement fut réutilisé pendant la Renaissance pour construire d'autres édifices.

Le Pape Benoît XIV (1740-1758) le sauva de la dégradation en le consacrant à la dévotion du Chemin de Croix, en dressant une croix sur ce terrain lié au nom des martyrs chrétiens.

A côté de l'amphithéâtre s'élevait le Colosse de Néron, statue en bronze doré de 30 m de hauteur, oeuvre du sculpteur grec Zénodore, représentant l'empereur. Après la mort de Néron, la tête de la statue fut remplacée par une figuration du Soleil.

Le Temple de Vénus et de Rome était dominé par la masse imposante du Colisée. Ce temple voulu par l'empeureur Hadrien avait été consacré à la déesse dont la "Gens Julia" prétendait descendre et à la ville de Rome, maîtresse du monde. Le temple fut inauguré en 135 ap JC et reconstruit par Maxence autour de 310 après un incendie. Il s'élevait au milieu d'une grande terrasse, entourée sur deux côtés par des portiques.

L'arc de Constantin fut construit en 312 ap JC par le Sénat et le Peuple Romains en l'honneur de l'empereur qui libéra Rome de la tyrannie de Maxence après avoir infligé à celui-ci la défaite du Pont de Milvius. L'arc fut décoré par des sculptures enlevées à d'autres monuments et qui é

voquent les exploits de Constantin.


LE  PANTHEON

LE PANTHEON


Il fut érigé comme le rappelle l'inscription sur le fronton par Agrippa, l'un des principaux collaborateurs de l'empereur Aguste

Presque entièrement détruit par un incendie il fut rebâti par Hadrien en 118 ap JC

L'empereur byzantin Phocas IV le donna en 608 au Pape Boniface IV pour qu'il transforme ce temple païen en église chrétienne

La façade possède une structure classique typique des temples romains avec un portique orné de colonnes et surmonté d'un fronton triangulaire

A l'intérieur le plan circulaire constitue le tambour de la coupole

Au centre s'ouvre un oeil rond de 8,92 m de diamètre

L'intérieur est une unique salle entièrement circulaire où la lumière pénètre par l'oeil central

Cette conception architecturale demeure inchangée depuis l'époque des Romains

Les statues des dieux placées dans les grandes niches ont été remplacées par l'autel central et des monuments funéraires notamment celui de Raphaël

Le Panthéon abrite aussi plusieurs tombes des rois et des reines d'Italie


LE  PALATIN

ET LA  DOMUS  AUGUSTANA

LE PALATIN


Colline romaine historique, le Palatin fut le centre de Rome au temps des rois et au temps des empereurs

Pendant la République le Palatin était habité par des familles patriciennes : Quintus Hortensius, le célèbre orateur émule de Cicéron, y possédait une maison qui fut achetée par Auguste et agrandie par lui.

A peine devenu empereur il transforma le Palatin en résidence impériale. Par la suite s'élevèrent les palais de Tibère, de Caligula, des Flaviens et enfin de Septime Sévère

Selon la légence c'est ici que Romulus traça d'un trait de charrue un sillon qui délimité les contours de la future ville

Seul Néron construisit ailleurs sa Domus Aurea ou Maison Dorée mais elle ne fut jamais terminée et jamais il ne l'habita


LA DOMUS AUGUSTANA

Elle est restée le Palais de l'Empereur jusqu'à la fin du monde antique

Sa construction fut entreprise à l'époque de Domitien; les travaux qui durèrent une dizaine d'années furent terminés en 92 ap JC et dirigés par l'architecte Rabirius

Le Palais était divisé en deux secteurs, l'un destiné aux évènements officiels et à la représentation et l'autre faisant fonction de résidence privée de l'empereur et de sa famille

Au centre du secteur privé il y avait une cour carrée entourée d'un portique muni de colonnes sur deux niveaux

Le centre était presque entièrement occupé par une fontaine ornée de statues

A l'étage supérieur se trouvaient de nombreuses pièces de moindres dimensions qui constituaient l'habitation proprement dite

LE STADE DOMITIEN


Domitien fit construire sur le flanc oriental du palais un édifice en forme de cirque appelé "stade", c'était un hippodrome et un jardin monumental

C'était un vaste espace ouvert long de 88 m qui était entouré d'un portique à deux niveaux

Le niveau inférieur avec des arcades sur des pilastres en brique ornés de demi-colonnes

Le niveau supérieur était muni de hautes colonnes de marbre

Au centre au milieu du portique une tribune majsestueuse

Au centre de l'arène il y avait un petit mur longitudinal, dit "spina" (arête) qui divisait la piste en deux parties pour les courses de chars

LE GRAND CIRQUE

Au pied du Palatin s'étend le grand Cirque Maxime avec son plan élliptique (664*123 m) qui occupe pratiquement toute la vallée située entre le Palatin et l'Aventin

Il fut réalisé durant la période des rois étruques qui transformèrent Rome en la faisant passer de village au rang de cité monumentale

C'est sur cet emplacement que se seraient déroulés les jeux sacrés en l'honneur du dieu Consus et appelés les Consulia

Au cours de ces jeux serait survenu le rapt des Sabines accompli par les Romains pour entreprendre l'accroissement démographique de la ville

Le Cirque contenait à l'époque d'Auguste 150.000 spectateurs et Trajan porta ce nombre à 250.000

Les courses de chars étaient l'un des spectacles favoris des foules romaines


L'ÎLE DU TIBRE OU ISOLA TIBERINA

L'île s'est formée en un point où le lit du fleuve s'élargit et où la force du courant est atténuée

L'île a eu depuis les temps les plus anciens une importance considérable parce qu'elle facilitait le passage du Tibre et assurait la continuité des routes entre les régions méridionales et septentrionales de la bande côtière tyrrhénienne

Cette position stratégique a été une des causes déterminantes de la fondation de Rome

On rectifia ses contours pour lui donner la forme d'un navire; un obélisque en son centre accentuait cette ressemblance

Sur l'île s'élevait le Temple d'Esculape (291 av JC), le dieu grec de la médecine

Ce temple était un lieu de pélerinage pour les malades

Vers la fin de la République l'île fut reliée à la terre ferme par deux ponts : le pont Fabricius vers la rive gauche construit en 62 av JC et le pont Cestius vers la rive droite construit en 46 av JC mais complètement refait en 370 ap JC


L'ILE  DU  TIBRE

LE  THEATRE  DE  MARCELLUS

LE  TEMPLE

D'ANTONIN  ET  FAUSTINE

LE THEATRE DE MARCELLUS

Le théâtre de Marellus est le seul théâtre antique qui subsiste à Rome

C'est un édifice conçu par Jules César mais construit par Auguste et dédié à Marcellus, fils de sa soeur Octavie, mort à 20 ans en 23 av JC et immortalisé par les vers de Virgile

La structure originelle du théâtre pouvait accueillir de 15 à 20.000 spectateurs

Il devait servir plus tard pour modèle pour la construction du Colisée

Sur le côté droit du théâtre de Marcellus, trois colonnes des temples d'Apollon Sosien et de Bellone du 4ème et 5ème sièce av JC


LA DOMUS AUREA


Néron profita des destructions de l'incendie de l'an 64 pour s'approprier un immense terrain, près de 25 fois la surface du Colisée, pour se faire construire un palais

Des bêtes sauvages importées d'Afrique rôdaient dans les bosquets

Les murs du palais étaient décorés d'or et de nacre

Les thermes possédaient des bains d'eau sulfureuse et d'eau de mer

Néron organisa des orgies dans sa Maison Dorée, contraignant les nobles patriciennes à se prostituer

Il se suicida en 68 après que le Sénat l'eut proclamé ennemi public

Ses successeurs ne voulurent pas préserver un palais auquel s'attachaient trop de mauvais souvenirs

Vespasien assécha le lac artificiel pour construire le Colisée

Hadrien éleva le temple de Vénus et de Rome sur le vestibule

Seules quelques salles survécurent : les restes de peinture qu'elles conservent enthousiasmèrent les artistes de la Renaissance

Ils se faufilèrent à l'aide de cordages dans les pièces souterraines qu'ils appelèrent grottes, et donnèrent aux décorations picturales le nom de "grotesques"


LA  DOMUS  AUREA

LA  BASILIQUE  MAXENCE

LA BASILIQUE DE MAXENCE ou de CONSTANTIN

L'empereur Maxence ne vit jamais sa basilique achevée

Il trouva la mort sur les bords du Tibre, au pont Milvius, lors de la bataille qu'il soutint contre l'Empereur Constantin en 312 ap JC

Ce fut Constantin qui inaugura la dernière et la plus grande basilique romaine après y avoir apporté quelques modifications

La perspective faisait converger tous les rythmes architectoniques vers la statue colossale de Constantin

La basilique fut construite sur le lieu qui avait été occupé par la Domus Aurea de Néron

Les nefs sont couvertes par des voûtes posées sur des pilastres ce qui a permis d'élever la nef centrale 35 mètres au-dessus du sol

En 1439 un tremblement de terre fit crouler ces voûtes

Sur les ruines se penchèrent Bramante, Raphaël et Michel-Ange qui s'en inspirèrent pour construire la nouvelle Basilique de Saint-Pierre


LE TEMPLE D'ANTONIN ET DE FAUSTINE


Le temple d'Antonin et de Faustine est l'édifice le mieux conservé du Forum (Iième siècle ap JC)

La mort de Faustine avait livré l'empereur Antonin le Pieux au désespoir. Il ne cessait de répéter qu'il aurait mille fois préféré vivre seul avec elle dans un désert que vivre sans elle dans le plus somptueux des palais

Après sa mort l'empereur la divinisa et lui consacra un temple magnifique qui fut transformé au Moyen Age en l'église de Saint Laurent en Miranda


Au milieu avec les escaliers Temple d'Antonin et de Faustine


A gauche la Regia Pontificis que la tradition attribue comme demeure au roi Numa et qui devint le siège du Grand Pontife


A droite un grand édifice constitué par un corps central en forme cylindrique précédé par deux colonnes : le Temple du divin Romulus, fils de Maxence mort très jeune en 307 ap JC


ACCUEIL


VOYAGES


PEINTRES


ECRIVAINS


CURIOSITES


HISTOIRE


Suivant (droite)

ROME  ANTIQUE  1/2