Accueil
Suivant (droite)

Première Page  KISLING

NOUS ALLONS PARCOURIR L’OEUVRE DE

MOÏSE KISLING

 

Nous allons évoquer sa vie

Et nous commenterons 120 tableaux

Sur 12 pages accessibles par les flèches

ACCUEIL

 

CURIOSITES

 

HISTOIRE

 

VOYAGES

 

PEINTRES

 

ECRIVAINS

 

La vie de MOÏSE KISLING

 

Moïse Kisling naît à Cracovie le 22 janvier 1891

Son père, tailleur, meurt en 1900

Vers 10 ans il manifeste un intérêt pour la sculpture sur bois

En 1906 l’atelier de sculpture de l’Académie des Beaux Arts étant complet, il entre dans l’atelier de peinture de Pankiewicz, admirateur de Renoir et de Cézanne et qui possédait un atelier à Paris, rue Bonaparte, et retrouvait régulièrement Bonnard à Saint Tropez

C’est pourquoi, en 1910, à 19 ans, il rejoint Paris et non Vienne, Munich ou Dresde comme la plupart de ses condisciples

Il découvre avec enthousiasme Montmartre et Montparnasse et se lie avec Modigliani, Braque et Max Jacob

En 1911 avec des amis polonais il voyage en Bretagne et rencontre le poète André Salmon qui devient son ami

En 1912 il séjourne à Céret où il retrouve Picasso, Gris et Max Jacob

En 1913 il loue un atelier à Montparnasse  où travaillera souvent Modigliani

Il se lie avec Soutine et Cocteau

Un critique du Salon d’Automne « sa gravité n’est jamais appliquée ; il peint avec une joie dont son esprit armé garde le contrôle »

En 1914 il expose à Prague avec Braque, Picasso et Derain

Il se bat en duel au sabre avec le peintre Gottlieb. Tous deux blessés. Il s’engage dans la Légion étrangère où il retrouve Blaise Cendrars qui devient son ami

En 1915, blessé dans la Somme il est hospitalisé plus d’un mois. Réformé, il retourne à Paris. Il hérite de 25.000 francs légués par un jeune architecte américain rencontré au front et mort au combat

Il rencontre Renée Gros, fille du commandant de la Garde Républicaine qu’il épousera en 1917

En 1916 il travaille régulièrement avec Modigliani sur des modèles communs

Tous deux font le portrait de Cocteau

Modigliani réalise plusieurs portraits de Kisling et de Renée Gros

En 1917 il voyage en Espagne. Il se marie le 21 août. André Salmon et Max Jacob sont ses témoins

Il voyage à Londres. Dans son atelier il retrouve le Tout-Montparnasse des artistes, poètes et écrivains

En 1918 il fait un long séjour dans le Midi (Saint Tropez, Sanary). Sa situation matérielle est difficile dans cette période de guerre

En 1919 première exposition personnelle à la Galerie Drouet : « son dessin net, tranchant, coupe hardiment les valeurs, les met en relief, redouble et régit cette débauche éclatante de couleurs »

En 1920 Modigliani meurt le 24 janvier à l’Hôpital de la Charité. Il fait plusieurs portraits de son ami sur son lit de mort et prend en charge les frais d’obsèques

Il fait le premier portrait de Kiki de Montparnasse

En 1922 naissance de son premier fils Jean

En 1923 il refuse de participer au Salon des Indépendants en raison d’une nouvelle réglementation qui impose un accrochage par ordre alphabétique des artistes

Naissance de son deuxième fils, Guy

En 1924 il obtient la naturalisation française

Il expose galerie Paul Guillaume « Kisling peut aborder les sujets les plus ordinaires … mais avant tout, voici enfin de la couleur »

En 1925 il participe au Salon des Tuileries « … Peinture saine et franche… dans une matière éclatante »

Il loue à Sanary la villa « Ermitage des roses »

En 1926 il voyage dans toute la Provence

En 1928 il voyage en Hollande

En 1929 il loue à Sanary la villa « Les jumelles » et il achète à Sanary un terrain dominant la mer où il construira plus tard une maison

En 1930 il peint des portraits et de nombreux nus

En 1932 il fait des séjours dans le Midi et en Normandie

En 1933 il voyage en Hollande et dans le Midi

En 1935 il séjourne aux Sablettes près de Toulon

Décès de sa mère à l’âge de 63 ans

En 1937 il fait construire sa maison « La Baie » à Sanary. Les plans sont réalisés par sa femme Renée

En 1938 il est condamné à mort par l’Allemagne pour ses activités anti-nazis

Avec sa famille il s’installe à Sanary dans la villa La Baie dont la construction vient d’être achevée

En 1939 il est mobilisé au 11ème régiment du train des équipages

En 1940 après l’armistice il retourne dans le Midi

Il retrouve à La Ciotat son maître Pankiewickz qui devait mourir peu après

En septembre il quitte la Provence pour le Portugal. Renée et ses deux fils restent à Sanary

En 1941 le danger qui menace les juifs le contraint à quitter le Portugal pour les Etats Unis où il restera jusqu’à la fin de la guerre

A New York il est bien accueilli par les admirateurs de sa peinture et ses amis français contraints à l’exil

En 1942 à l’initiative de son ami Arthur Rubinstein dont il fait le portrait il séjourne une année à Hollywood

Il apprend à peindre à Michelle Morgan et se lie avec Charles Chaplin et Jean Renoir

En 1943 il se lie à New York avec Joseph Kessel

En 1944 il est très actif dans l’association qui collecte nourriture, vêtements et dons pour les artistes restés en France

En 1946 en août il retrouve sa famille à Marseille

A Paris son appartement a été pillé dès 1940

Il distribue aux artistes et à leurs familles le contenu de 48 malles-armoires qu’il a rapporté des Etats Unis

En 1947 à Paris il partage l’atelier d’un ami, 4, rue d’Arsonval dans le 15ème arrondissement

En 1948 il vit entre la Provence et Pariss

En 1951 un critique « Ses toiles sont une symphonie de couleurs vives et pures … Tout dans ses toiles est clair, aigu, net »

En 1953 il meurt à Sanary d’une crise d’urémie. Il a 62 ans

 

Suivant (droite)

Première Page  KISLING

ACCUEIL

 

CURIOSITES

 

HISTOIRE

 

VOYAGES

 

PEINTRES

 

ECRIVAINS